Namur

Cartographie collaborative et ressources contre la vidéo-surveillance

Accueil > Le projet > "Les Namurois seront davantage surveillés "

"Les Namurois seront davantage surveillés "

mercredi 5 septembre 2018, par Trollétaire

La Ville de Namur souhaite augmenter le nombre de caméras dans les rues. Un investissement de 250 000€ pour refréner les comportements délictueux.

Depuis les tournages à répétition et la venue de Christian Clavier, Jean Reno, Christophe Lambert, et les autres, on sait que Namur entretient une relation particulière avec les caméras. Une caractéristique qui sera renforcée ce jeudi soir, à l’issue du conseil communal.

Même si le rendez-vous mensuel peut parfois y faire penser, on n’est pas ici au cinéma. La Ville envisage d’appuyer le travail de la zone de police en étendant le réseau de vidéosurveillance dans l’espace public. Budget soumis à l’approbation des élus : 250 000€. Et ce n’est qu’un début. « Il s’agit d’une première vague d’acquisition. Comme c’est assez cher, d’autres suivront », explique Maxime Prévot sur la nécessité de ventiler les finances communales.

Certaines rues de Namur sont déjà dotées de caméras. En 2014, le rapport d’activité de la police locale en référençait 68 sur l’ensemble du territoire. Mais lors de l’installation des premières machines, l’objectif visé n’était pas celui d’aujourd’hui. « La réflexion s’est construite autour de la question de la mobilité. Aujourd’hui, on parle davantage de sécurité », dit le mayeur. Ce dernier ayant notamment déclaré, dans son récent discours des Fêtes de Wallonie, que la question sécuritaire était l’une de ses préoccupations principales. Lors de cette prise de parole, il avait notamment annoncé que la présence policière en rue serait renforcée. Ce sera donc également le cas pour les caméras de vidéosurveillance. « Parce qu’il ne peut pas y avoir un policier dans chaque rue, à tout moment », précise encore Maxime Prévot.

« Update technologique »

L’idée de consolider le réseau vidéo a germé à mi-législature. Outre l’équipement en caméras dans les quartiers pas encore soumis à surveillance, on procédera à l’amélioration des technologies, là où c’est en cours. « À certains endroits, les outils ne fonctionnent plus, à d’autres c’est la visibilité qui se trouve réduite. Ou simplement, la qualité de certaines images qui n‘est pas à niveau, dit le bourgmestre. On va donc procéder à un “update” technologique : profiter de la fibre optique, disposer d’un système de reconnaissance de plaques d’immatriculation, etc. »

Le but recherché est bien entendu d’agir sur la criminalité, de diminuer les délits et d’assurer un meilleur suivi judiciaire. Et pourquoi pas prévenir plutôt que seulement guérir ? « Lorsque l’on sait qu’une zone est surveillée, on refrène certains comportements », conclut Maxime Prévot.

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20171003_01065217/les-namurois-seront-davantage-surveilles


Voir en ligne : https://www.lavenir.net/cnt/dmf2017...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document